développement personnel2 commentaires

Transformer votre vie, améliorer votre image et confiance en vous, c’est bien jolie tout ça mais on fait comment ? Je vais vous donner des pistes de réflexion dans cette article et des applications à mettre en place concrète. Il ne tiendra qu’à vous de les intégrer dans votre vie.

Notre image vis-à-vis des autres

Aujourd’hui j’ai déjeuné avec un groupe d’entrepreneurs. Pour la majorité d’entre-eux je ne les connaissais qu’à travers notre groupe de réseautage en ligne. 

On a commencé par un tour de table.

Un peu avant mon tour je me suis demandé comment j’allais m’y prendre. Et ça a donné ça : 

“J’écris des trucs” …hmm, trop familier et complètement flou. 
“Je donne des conseils” …un peu vague. 
“Je fais des emails, des vidéos, des livres, du contenu aux quotidiens” …non. Si je sors ça on va penser que mon job c’est d’écrire des newsletters pour Picard ou encore de raconter des contes de fées. Ça le fait pas. 
“Je viens de créer une plateforme de question/réponse dans le développement personnel”…bof, ils vont penser que c’est un énième site sans intérêts…
“Je suis employé”… on va me poser la question sur la profession, je vais répondre “l’imprimerie” on va me répondre “Ah ! C’est un beau métier, tu va te reconvertir vers le numérique ou travailler dans un grand groupe ?” et moi, embarrassée, je vais devoir expliquer ce que j’ai fait ces cinq dernières années et ça me fatigue déjà. 

Donc, ma formule a été… “j’entreprends”. 

Je sais, dans le genre intro y’a pas pire.

L’étiquette qui me colle à la peau…

La catégorisation est un processus cognitif de base : on classifie des éléments de notre environnement de façon automatique. 

Génération X, Y, Z…Permis A, B, C…Taille 36, 38, 40…PDG, VP, CEO…

C’est aussi dans notre nature de catégoriser les gens. 

Alors, comment faire pour se détacher d’une étiquette quand elle est solidement accrochée et qu’elle ne nous correspond plus ? 

Dans la couture on appelle ça le point d’arrêt. C’est un point de couture que tu repasses à plusieurs reprises au début et à la fin de ta couture pour qu’elle soi résistante. En gros, pour que la couture d’entrejambe de ton bermuda ne lâche pas après trois mouvements. 

Tout casser…

C’est ce que j’ai fait.

Imagine une boule de démolition, oui, comme celle dans le clip de Miley Cyrus…
Eh bien, parfois, il peut s’avérer nécessaire de tout démolir. 

L’erreur, ce n’est pas de s’apercevoir – plus ou moins tard – que tu veux changer de direction. 

L’erreur c’est de continuer à faire ce que tu fais pour entretenir l’image que les autres ont de toi.

Formez l’image de la personne que vous désirez être

Il est temps de transformer votre vie et de faire de votre vie ce que vous voulez qu’elle soit ne croyez-vous pas ?

Formez l’image de la personne que vous désirez être et voyez-vous dans ce nouveau rôle. Cela est une condition essentielle pour transformer votre vie, et ce, quelle que soit la thérapie utilisée.

D’une façon ou d’une autre, avant qu’une personne puisse changer, elle doit se voir dans ce nouveau rôle avant de voir les changements dans sa vie.

Imaginez-vous en possession de la qualité que vous voulez acquérir et agissant sous l’emprise de cette qualité, considérez-vous, dans cet état, en relation avec les autres et cherchez à analyser ces relations ; en un mot, soyez dans l’état d’esprit d’une personne qui, après avoir fait un rêve, le vit et se donne, pour agrandir sa vie et ennoblir sa nature, de hautes impressions, de fortes sensations et de grands sentiments.

Il arrivera presque toujours que votre état général se transforme et que votre personnalité se dégage du milieu gris et terne qui l’enveloppe. Vous serez alors tel que vous aurez rêvé d’être et votre « moi » aura pris la forme précise et la « structure morale » que vous aurez ambitionner pour lui.

Répétez cet exercice, mais pas tant que ça, faites-le lorsque l’envie vous viendra. Prenez plaisir à le faire et ne vous focalisez pas sur les résultats, la clarté vient avec la persévérance. Il est normal si au début l’image n’apparaît pas sur notre écran mental. À mesure que vous vous exercerez, les images apparaîtront de plus en plus clairement. 

Comment se relever lorsque l’on est au plus bas

1- Reconnaissez d’abord que vous êtes dans le creux de la vague.

2- Convainquez-vous qu’une situation est rarement, ni même jamais, désespérée.

3- Sachez que cette condition est temporaire.

4- Décidez d’un temps limite à ne pas excéder dans cette triste situation.

Ne décidez pas d’être découragé. C’est facile d’être positif quand les choses vont bien, mais ce qui compte, c’est de récupérer lorsque les choses vont mal. Cela montre votre force de caractère.

Lors d’un examen médical, qu’est-ce qu’on vous fait faire ? On vous prend votre pouls au repos. On vous fait faire des exercices exténuants et après ça, on reprend votre pouls au repos pour voir s’il est vraiment redevenu normal ou pas. Un athlète, par exemple, a un pouls régulier même après l’entraînement physique. C’est un peu la même chose dans ce cas-là pour vous.

Vous devez reprendre vos activités normales, reprendre votre but même après un coup reçu. C’est votre rapidité à rebondir qui est importante. IL est normal qu’à des moments, on reçoive un coup dans le ventre, qui nous fait réfléchir, nous remettre en question et peut-être vouloir tout abandonner. Il faut continuer au-delà de ce que l’on peut bien vous raconter, de la situation ou l’environnement dans laquelle vous vous trouvez.

Ne réagissez pas comme le feraient les personnes qui vous entourent. Agissez en GAGNANT. Qu’importe ce que les autres peuvent dire et penser de vous. Vous savez ce que vous voulez et ce qu’il faut faire pour y arriver.

Contrôler ce que vous ressentez

Contrôler ce que vous ressentez est de toute première importance pour connaître une vie pleinement heureuse et épanouie. N’entretenez jamais de sentiments négatifs ni de pensées de sympathie envers tout ce qui ne va pas, tout ce qui est triste, mal ou erroné. Ne vous attardez pas à vos imperfections ni à celles des autres. 

Agir de la sorte implantent ces limitations dans votre subconscient. Ce que vous ne désirez pas vivre, ne le ressentez pas, ni pour vous ni pour les autres. Voilà la grande loi pour connaître une vie pleinement heureuse et épanouie. Le reste n’est que commentaire.

Voici une méthode simple et efficace pour augmenter votre confiance en vous

Mode d’emploi – À faire pendant 21 jours –

Imprimez la formule en plusieurs exemplaires afin d’en avoir toujours un sous la main.

Mettez un exemplaire au pied de votre lit.

Répétez la formule matin et soir à voix haute.

Le matin, la formule vous donnera des forces et du courage pour les travaux de la journée, elle vous les fera envisager comme une tâche profitable et facile.

Le soir, avant de vous endormir, les phrases que vous répétez, les pensées qu’elles font naître en vous se gravent dans votre esprit et continuent pendant votre sommeil à se graver dans l’inconscient.

J’ai confiance en moi.

J’imite l’exemple de ceux qui réussissent, de ceux qui ne connaissent pas d’obstacles. Je mérite d’obtenir succès, joie, pouvoir, amour.

Je veux jouer mon rôle activement. J’y consacrerai toutes mes forces. Je suis sûr d’arriver à mon but. Je persévérerai, car, malgré les obstacles, je sais avec certitude que la volonté bien entraînée vient à bout de tout, quand elle est tendue vers un but juste et honorable.

Je veux remporter la victoire et, pour vaincre, je commencerai par une victoire sur moi-même. Je serai digne d’estime, de confiance, de respect. Je veux être un noble exemple. Je vaincrai toute défaillance pour mériter cette estime.

Pour jouer fidèlement mon rôle, je prends d’abord l’attitude de celui qui réussit. Debout prêt à l’action, je redresse mon buste. Je tends mes muscles. Je relève la tête. Je gonfle mes poumons et fixe dans mon organisme les énergies ambiantes qui feront de moi un autre homme. J’ai foi dans le succès. Mon regard est plus assuré ; ma parole plus chaude, plus vibrante, plus convaincante. Ma démarche est plus ferme, plus assurée. Je veux traduire par mon sourire et mon regard une force paisible, qui inspire confiance et sympathie.

Jouer mon rôle, c’est m’efforcer de gagner les qualités intellectuelles et morales de celui que je veux imiter. J’observe donc attentivement ce modèle idéal. Je me pénètre de la valeur de chaque mot que je prononce.

Surtout, je veux, je veux de toutes mes forces, de toutes les puissances qui sommeillent en moi, accomplir un beau destin.

À l’avenir, toutes mes paroles tendront à magnifier ma vie. Je veux vivre une vie noble et bien remplie, qui répande le bien autour de moi, me fasse vivre dans une atmosphère de clarté et de joie sereine. Je veux me défaire de tout souvenir mauvais, arracher de mon cœur toute haine, toute rancune, ne rien garder en moi qui ne puisse m’abaisser ou m’avilir.

Libre, je veux être ; libre de moi-même comme des autres.

Je m’engage sur la route de la vie avec un nouvel idéal. Je pars avec une attitude victorieuse, une âme généreuse et belle. Je sais que je vais triompher. Je veux être digne de ma victoire. Plein d’une ambition légitime, je veux avancer, aussi bien dans mon travail que dans mon perfectionnement. J’ai droit à ma place au soleil. Cette place, je l’augmenterai par mon travail, par les connaissances que je veux acquérir, par la dignité de ma vie, par les sympathies inspirées, par le secours donné à tous.

Je suis maître de mes gestes, de mes pensées, de mes émotions. Je suis libre des hérédités que j’ai vaincues, dégagé de mes impulsions que j’ai matées. Je suis libre de toute entrave. Je marche avec une force calme dans la voie que je me suis choisie.

J’ai confiance en moi !

2 Commentaires sur cet article

  • Juliette 19 mai 2020

    Merci beaucoup pour cet article enrichissant. Comme beaucoup de personnes je souffre parfois d’une mauvaise image de moi. Je cherche à améliorer ma confiance en moi, mais ce n’est pas toujours évident. Je vais essayer la méthode que tu conseilles pendant 21 jours 😊

    Répondre

  • Pierre 19 mai 2020

    Salut Juliette,
    J’ai personellement lu le livre de Brian Tracy : Le pouvoir de la confiance en soi, je ne sais pas si tu as entendu parler…
    Lier ce livre avec les articles ( et particulièrement celui-ci ) de Fouad, c’est super.
    Bonne soirée!

    Répondre

Ajouter un commentaire