développement personnelPas de commentaire


Tu sais que je respecte et admire les personnes qui choisissent l’effort et le travail plutôt que la facilité et l’oisiveté.

J’ai aussi beaucoup d’estime pour les gens qui sont aujourd’hui dans des situations difficiles mais qui ont décidé de ne pas abandonner. Peut-être que tu en fais partie et c’est ce qui me motive à écrire cette article. 

Il y a une compétence que j’ai développée au fil des mois dont peu de gens parlent.

En fait, c’est une compétence que TOUS les leaders, les entrepreneurs et les personnalités à succès ont en commun. 

Cette compétence c’est…

L’art de bien s’entourer. 

Et c’est encore une compétence qu’on n’apprend pas à l’école. 

Pourtant dans ton travail – et peu importe ton secteur d’activité -, le plus compliqué pour toi ce n’est pas de faire ce pour quoi tu es payé.

Le plus complexe c’est de gérer les interactions avec tes collègues ou ton boss.

La pomme pourrie. 

Tu sais ce qui se passe quand tu laisses une pomme pourrie dans un panier de fruits ? La pomme fait pourrir tout le reste. 


On ne choisit pas ses collègues, son patron ou ses camarades de travail…

Si tu es employé, tu peux choisir la fréquence et limiter l’exposition. 
Dis comme ça on dirait presque que je parle de rayons nocifs et dangereux…

Si tu es indépendant ou free lance l’avantage c’est que tu es ton propre boss et tu choisis tes partenaires de travail, c’est cool. 

Quand tu entretiens ce type de relations, tu renforces également toutes les croyances, émotions et idées liées aux personnes que tu fréquentes parce que…

Tu es la moyenne des 5 personnes que tu fréquentes le plus.

Comment reconnaître une personne toxique

Ceux qui ont une mauvaise image d’eux-mêmes sont trahis par leur nature jalouse et critique. Ils s’offusquent du succès ou même des amis que les autres ont. Ils sont jaloux du conjoint, des amis des autres. Ils n’acceptent pas le bonheur des autres.

Comme ils ne s’aiment pas, ils ne peuvent pas croire qu’on puisse les aimer vraiment. Ironiquement, ils défendent cette jalousie en disant à qui veut les entendre qu’ils agissent ainsi par amour.

En réalité, ils ne peuvent ni aimer leur conjoint ni lui faire confiance, car ils ne s’aiment pas et ne peuvent se faire confiance à eux-mêmes. Ils cancanent, répandent des ragots souvent accompagnés de commentaires virulents et faux. Ils montrent leur insécurité par leur ressentiment envers ceux qui méritent des louanges ou de la considération.

La manifestation la plus évidente d’une mauvaise image de soi est la façon dont une personne accueille la critique ou réagit au rire. Les individus à l’estime de soi déficiente ne peuvent supporter la pensée qu’on puisse se moquer d’eux.

Ils ne peuvent rire d’eux-mêmes et ils croient fermement que le rire ou la critique des autres sont des humiliations. Leur réaction n’est jamais proportionnelle à la réalité.

Les diviseurs cherchent à avoir l’air mieux ou de se sentir mieux en faisant les autres se sentir pires. Ils endommagent les relations, fracturant les équipes et les organisations et créent le chaos dans la vie des gens.

John C. Maxwell

Les principales caractéristiques des différents types de personnes toxiques.

Le Dénigreur

Il ne rate jamais une occasion d’écraser les autres. Il adore tourner les gens en ridicule.

Il vous dénigre parce qu’il se sent menacé face à ce vous représentez. Il doit donc vous déprécier pour pouvoir se valoriser.

Utilisez la technique de l’interrogation calme et ce afin de déterminer ce qui le dérange vraiment. Ex. «Pourquoi t’acharnes-tu ainsi sur moi? Ai-je fait quelque chose qui t’a déplu?»

Le Critique

Il se sent obligé de vous trouver des défauts.

Il passe son temps au comptoir de réclamations.

Il critique tout, même les choses les plus insignifiantes, parce qu’il est constamment frustré. En effet, rien n’est jamais assez parfait à ses yeux, ce qui le rend très insécure. Pour contrer ce sentiment, il cherche donc à avoir raison à tout prix.

La technique du désamorçage, ainsi que celle de l’interrogation calme apparaissent comme les plus efficaces. Exemple: «Tu crois que c’est de ma faute si nous sommes en retard? Ne crois-tu pas que les trois coups de téléphone que tu as donnés juste avant notre départ ont aussi quelque chose à voir avec notre retard?»

Le Dominateur

Il mène tout le monde à la baguette.

Il n’a aucun esprit d’équipe et répugne à déléguer son autorité.

C’est parce qu’il souffre d’une profonde insécurité que le dominateur se croit obligé de contrôler tout ce qui gravite autour de lui.

Au moindre signe de comportement dominateur réagissez en utilisant la technique de l’affrontement. Vous devez fixer des limites avec ce type de personne. Quitte à avoir recours à la technique de la furie pour lui faire comprendre que vous n’aimez pas être contrôlé.

Le Compétiteur

Il cherche depuis toujours à être le premier.

Il saisit toutes les occasions de se montrer plus malin que vous.

Parce que le compétiteur manque d’estime de soi, la seule façon pour lui d’entrer en rapport avec vous consiste à tout transformer en compétition.

Recourez à la technique de L’interrogation calme. Exemple: «Est-ce que tu te sens mieux à présent que tu as gagné?»

Le Moulin à paroles

Il impose le flux de ses paroles, la plupart du temps inutile.

Il est si absorbé par ses récits interminables qu’il ne voit pas votre air ennuyé.

Si le moulin à paroles bavarde inlassablement, c’est pour être accepté et aimé, pour se sentir important.

La technique de l’expiration de la tension est la première à utiliser afin de garder votre calme. Par la suite, utilisez la technique du désamorçage: commencez par lui dire gentiment et poliment que vous l’appréciez (si c’est le cas), mais que parfois il parle trop.

Le Fauteur de troubles

C’est une commère qui souffre d’indiscrétion aiguë. Il ne semble vivre que pour semer la zizanie.

Le fauteur de trouble se comporte comme il le fait afin d’avoir le sentiment d’être important.

La technique de l’interrogation calme met généralement un terme à son comportement, car il se rend compte que vous n êtes pas dupe de son petit jeu.

Le Plaisantin

Il lance des piques en recourant à un humour sarcastique, pour ensuite prétendre qu’il plaisantait.

Il est incapable de parler sérieusement.

Il se comporte ainsi parce qu’il est incapable de faire face aux émotions authentiques, qui lui sont trop douloureuses. Il camoufle donc sa blessure derrière une façade d’humour.

Utilisez la technique de l’affrontement. Ainsi, vous lui ferez savoir que vous ne le trouvez pas drôle que vous n’avez pas à subir ses sarcasmes.

L’écervelé

Il se met toujours les pieds dans les plats. Il dit toujours ce qu’il ne faut pas dire.

L’écervelé est semblable a un enfant de quatre ans: il vous dit tout ce qui lui passe par la tête, sans aucune considération pour vos sentiments.

Commencez par la technique de L’expiration de la tension, car L’écervelé est effroyablement exaspérant: Passez ensuite à la technique de l’affrontement pour l’informer que son comportement est blessant et inacceptable.

Le Nombriliste

Il est incapable de parler de quoi que ce soit qui ne se rapporte pas à lui-même. Il monologue au lieu de dialoguer avec vous.

Son égoïsme est dû à sa peur, à son insécurité de ne pas être aimé et accepté. Sachez que l’ego du nombriliste est généralement aussi fragile qu’une coquille d’oeuf.

Parce que vous savez pourquoi il se comporte ainsi, utilisez la technique du désamorçage il vous sera ainsi plus facile de traiter avec lui. Mais sachez qu’il vous faudra cependant user de beaucoup de patience pour arriver à le supporter.

Le Fuyard

Il prend ses jambes à son cou à chaque fois qu’il se se trouve dans une situation stressante. Il ne prend jamais position et est allergique aux engagements.

La vie du fuyard est assujettie à la peur: celle de déplaire aux autres, celle de commettre une erreur celle de ne pas être à la hauteur. Alors il fuit.

La seule technique qui semble valable auprès de cette personne est celle de L’affrontement (si bien entendu vous parvenez à le coincer). Faites-lui comprendre que vous refusez d’accepter ce comportement.

L’hypocrite

Il utilise contre vous les confidences que vous lui faites.

C’est un caméléon qui change de discours en fonction de ce qu’il croit que vous aimeriez entendre.

Il éprouve du ressentiment à votre égard, mais il n’a pas le courage de vous avouer qu’il vous en veut ou qu’il vous envie.

Utilisez la technique de L’affrontement en lui disant que vous êtes conscient de son hypocrisie. Ne laissez pas passer un tel comportement.

L’exploiteur

C’est un éternel quémandeur.

C’est un ami des beaux jours qui ne s’intéresse à vous que tant que cela lui convient.

Il ferait n’importe quoi pour réussir, car son estime de soi est en jeu.

La technique de l’affrontement est la plus indiquée. Dites à cette personne que vous vous sentez exploité et que son comportement vous blesse. Si l’exploiteur tient à sa relation avec vous, il fera son propre examen de conscience.

La Victime

Elle réussit toujours à vous déprimer en vous racontant ses innombrables malheurs. Elle invente d’avance les pires scénarios et s’apitoie sur son sort.

Son but est d’attirer votre attention. Mais parce qu’elle se sent incompétente et qu’elle est convaincue que la vie est injuste, elle ne s’intéresse nullement aux conseils que vous pourriez lui offrir.

C’est la technique de l’expiration de la tension qui est la plus utile quand on est en contact étroit avec une victime. Rejetez l’énergie négative qu’elle vous a transmise, autrement c’est votre propre moral qui va y passer.

Cessez de vous déprécier !

Chacun est libre de s’imposer ses propres limites, et si vous aussi vous pensez ne pas les avoir atteintes, ne laissez personne vous persuader du contraire.

Visez haut !

Ne vous réduisez pas à votre propre impression. Le docteur Maxwell Maltz a dit : « L’image de soi définit les limites de l’accomplissement individuel. »

Adoptez une attitude mentale positive et cessez de vous déprécier! Ignorez les opinions et les contraintes qui tentent de vous détourner de votre réussite! Même si vous avez connu le rejet, l’ignorance, l’oubli, la trahison, l’humiliation, continuez à vous développer et augmenter votre valeur, plus rien ne pourra vous détourner de votre Nouvelle Vie. 

Partager ce site à au moins trois personnes autour de vous si vous avez aimé l’article. C’est la meilleur forme de gratitude, le partage ! Après tout, plus de temps à perdre, pour changer de vie 😉

Soyez le premier à publier un commentaire.

Ajouter un commentaire